Bienvenue

Les Presses universitaires de Lyon (PUL) publient, depuis 1976, des ouvrages de sciences humaines et sociales. Leur catalogue, qui compte plus de 900 titres, s'enrichit d'une vingtaine de nouveautés par an et couvre de nombreux champs : la littérature, l'esthétique, l'histoire, la sociologie, l'anthropologie, la science politique, l'épistémologie ou encore les études de genre.

ACTUALITÉS

01

mai

La lutte continue !

Au mois de mai, le livre Lyon en luttes dans les années 68 fera encore l'objet de plusieurs événements :

> le mercredi 16 mai à 19h à la Coopérative du Zèbre (22 rue Jean-Baptiste Say, Lyon 1er) : rencontre-débat avec Gilles Maignaud et Lilian Mathieu & exposition d'affiches contestataires, dans le cadre du festival La fabrique du livre - de la fragilité des utopies (1968-2018).

> le mercredi 23 mai à 19h à la Maison des passages (44 rue Saint-Georges, Lyon 5e) : débat avec Sophie Béroud, Lilian Mathieu et Vincent Porhel, à partir de la question "Que reste-t-il en nous de Mai 68 ?"

> le jeudi 24 mai à 18h30 à l'URDLA (207 rue Francis-de-Pressensé à Villeurbanne) : vernissage de l'exposition "Six cents mois après", avec des affiches des années 68 recueillies par les Presses universitaires de Lyon. L'URDLA proposera aussi le jeudi 31 mai, à 19h, une rencontre-conversation avec Lilian Mathieu, Mathieu Brèthes et Cyrille Noirjean autour de l'exposition et du livre.

> le jeudi 31 mai à 19h à la librairie La Virevolte (4 rue Octavio Mey, Lyon 5e) : rencontre avec François Alfandari, Sophie Béroud, Vincent Porhel et Lucia Valdivia, membres du Collectif de la Grande Côte.


29

mar

Les bobos existent... dans les médias

Colin Giraud, l'un des auteurs de l'ouvrage Les bobos n'existent pas, était l'invité de l'émission de Frédéric Taddeï, Europe 1 Social Club, le 29 mars. À (ré)écouter en cliquant sur ce lien.

Sylvie Tissot et Anaïs Collet étaient les invitées de l'émission Chaos, sur Radio Néo, le 10 avril. Le podcast est disponible sur le site de la station.

Anaïs Collet a également accordé un entretien à Xavier Molénat, à lire sur le site d'Alternatives économiques.

L'ouvrage a aussi fait l'objet d'articles parus dans les Inrocks (à lire ici), sur le site du journal Le Point (à lire ) et enfin sur Rue 89 (accessible via ce lien).


NOUVEAUTÉ

L'Imaginaire raciologique en France et en Russie, XIX°-XX° siècles

Cet ouvrage analyse le devenir d’un « imaginaire raciologique », c’est-à-dire des représentations fondées sur l’idée de l’existence de « races » humaines – ces représentations qui se sont développées, dans le cadre d’une anthropologie classificatoire, au cours du XIXe siècle, selon une pensée de type polygéniste, avec les implications racistes qu’elle a pu véhiculer ou légitimer.
Cet imaginaire raciologique n’est pas sans contradiction : il postule parfois aussi bien une fixité des « races » qu’une peur qu’elles ne se mélangent. Mais dans un cas comme dans l’autre s’établissent des hiérarchies, mises au service de différents discours de domination et d’exclusion.
La spécificité de l’approche comparatiste développée ici consiste à s’interroger sur la diffusion, en France, de ces discours raciologiques, mais aussi sur leurs réinterprétations (souvent mises au service d’un discours nationaliste), au XXe siècle, dans l’espace soviétique et russe, que ce soit dans la littérature ou dans des corpus de type anthropologique, sociologique, politique ou philosophique.

Lire la suite
Parution le 26 avril 2018
20 €

NOUVEAUTÉ

Nouvelles formes du discours journalistique au XVIII° siècle

Lettres au rédacteur, nécrologies, querelles médiatiques

On considère souvent que le XIXe siècle a vu la naissance de la « civilisation du journal ». C’est ignorer l’importance quantitative et qualitative de la presse périodique du XVIIIe siècle et les études importantes qui lui ont été consacrées depuis une trentaine d’années.
Cet ouvrage entend montrer que non seulement les journaux du XVIIIe siècle n’étaient pas prisonniers de pratiques archaïques et sclérosées, mais qu’ils présentaient des traits d’une modernité qui les rend aujourd’hui plus pertinents à certains égards que ceux du siècle suivant. En effet, tandis que de nos jours le modèle du grand quotidien d’information, produit à grands frais par de nombreux journalistes et reporters, semble péricliter, un modèle plus ancien s’impose à nouveau – sur Internet notamment : celui de la petite entreprise animée par une équipe réduite, qui recueille et habille des informations produites par d’autres et fait appel à une communauté de contributeurs bénévoles.

Lire la suite
Parution le 26 avril 2018
20 €

NOUVEAUTÉ

Les bobos n'existent pas

Omniprésent dans les médias, mais aussi dans le champ politique et dans le langage ordinaire, le terme « bobo » n’est pas neutre. Son usage et ses variantes (« boboïsation », « boboïsé ») tendent à simplifier, et donc aussi à masquer, l’hétérogénéité des populations et la complexité des processus affectant les espaces urbains qu’ils prétendent décrire. En réduisant les « bobos » à des caricatures, on juge des caractères, des intentions et des volontés, en oubliant que les représentations et les pratiques des individus et des groupes sociaux prennent place dans des trajectoires singulières et un monde hiérarchisé.

Ainsi, scientifiquement parlant, les bobos n’existent pas, et des expressions telles que « boboïsation » ou « boboïsé » ne conviennent pas pour saisir et caractériser la diversité des logiques et des mécanismes, voire, parfois, les contradictions à l’œuvre dans les phénomènes de « gentrification ». C’est ce que montre cet ouvrage, qui propose un regard historique et sociologique sur le mot « bobo » et ses usages dans les univers médiatiques, politiques et culturels, comme dans les discours des populations impliquées.

Lire la suite
Parution le 15 mars 2018
18 €

NOUVEAUTÉ

Du texte à l'image

L'interprétation savante des œuvres d'art

Fonder la signification des œuvres d’art sur des sources historiques, les étudier avec la même rigueur philologique que des écrits, telle est la méthode de François Fossier. Les contributeurs du présent recueil, de formations et de spécialités diverses, ont choisi de le suivre dans cette voie. S’il s’agit d’interroger les notions de « texte » et d’« image », il s’agit surtout d’étudier comment des artistes les ont utilisées et confrontées, mais aussi comment les historiens de l’art, à leur tour, peuvent procéder pour écrire sur le visuel.

Les études rassemblées explorent toutes les périodes, de l’Antiquité celte jusqu’au XXe siècle, et s’intéressent à tous types d’oeuvres : sculpture, peinture, décor, photographie et illustration. Les unes s’intéressent au texte de l’œuvre, à son discours ; d’autres montrent l’importance du texte comme source de l’élaboration d’une image ou d’une généalogie de représentations ; certaines explorent les parentés esthétiques entre littérature et arts visuels ; d’autres enfin montrent comment le texte s’anime pour devenir visuel. L’ensemble constitue un volume d’une érudition foisonnante qui contribue avec bonheur à la réflexion contemporaine sur les méthodes de l’histoire de l’art.

Lire la suite
Parution le 6 mars 2018
24 €
PRESSES UNIVERSITAIRES DE LYON,
Université Lumière Lyon 2 - 86, rue Pasteur - 69365 LYON CEDEX 07
tél. : 04 78 69 76 52 - fax : 04 78 69 76 51