192 pages / 13,5 x 20,5 cm / 1981 / 15, 24 
ISBN-13 : 978-2-7297-0124-6

Lire Follain

De :
Serge Gaubert

Dix ans après sa mort, Follain ne s'est pas éloigné de nous. Plus écoutée, mieux entendue, sa voix est de celles qu'aujourd'hui on reconnaît. Nous sommes quelques-uns à nous être laissés retenir par elle et à avoir conçu l'ambition de faire partager à d'autres notre « plaisir à Follain ». Nous avons voulu faire de cet ouvrage à la fois une invitation et une introduction à la lecture du poète. La composition de cet ensemble vise à ménager au lecteur divers jeux. Entre le texte critique et le texte poétique d'abord. D'ordinaire séparée, l'éxégèse joue à l'écart du texte et en sépare le lecteur. Nous avons choisi de faire porter nos études, autant que possible, sur des textes précis et de les citer largement. Nous avons d'autre part observé les textes du poète à des distances différentes. Certaines études embrassent l'œuvre dans son ensemble, telle autre un recueil ou un livre, deux études sont consacrées à deux textes, l'un de prose, l'autre de poésie. Ces deux « explications » proposent une lecture que son caractère collectif éloigne de tout parti pris théorique ou systématique. Deux lectures ouvertes, plutôt deux ouvertures sur une lecture. Ce jeu sur les distances, du plan éloigné au gros plan, combine ses figures avec un jeu sur les perspectives. Follain reconnut bien vite les siens, veux des poètes avec qui il était en complicité ou en parenté poétique. A qui d'autre qu'à ceux qui appartinrent à sa « famille » demander de retracer les lignes de fraternité ou de divorce qui permettent d'établir une « situation » de Follain ? Guillevic et Rousselot étaient parmi les mieux placés pour nous guider. Ils acceptèrent amicalement de le faire. Qu'ils en soient remerciés. Notre reconnaissance va aussi à Madeleine Follain. Il fallait en effet qu'au jugement de ces poètes fût confronté celui de Follain. Madeleine Follain voulut bien nous confier une conférence inédite sur les formes de la poésie, les épreuves d'un livre désormais difficile à retrouver et cinq états d'un manuscrit.
La poésie de Follain située par Guillevic et Rousselot, l'écriture poétique étudiée par Follain et la genèse d'un poème devenue pour nous partiellement accessible, voilà d'autres perspectives auxquelles confronter les nôtres. Pour apprendre à lire Follain.

Présentation de Serge GAUBERT

Autre discipline

Collection

PRESSES UNIVERSITAIRES DE LYON,
Université Lumière Lyon 2 - 86, rue Pasteur - 69365 LYON CEDEX 07
tél. : 04 78 69 76 52 - fax : 04 78 69 76 51