346 pages / 15,5 x 24 cm / 1980 / 15, 85 
ISBN-13 : 978-2-7297-0068-3

L'École primaire française

Étude sociologique

De :
Guy Vincent

Avec le concours de :
Maison des Sciences de l'Homme

À lire ou relire les travaux nombreux et parfois anciens consacrés au système scolaire par les sociologues surtout, mais aussi par les historiens, on a le sentiment que tout a été dit sur notre école et, en même temps, que plusieurs aspects importants, voire essentiels, restent mal éclairés.

C'est ainsi que toute une série de travaux et de discussions approfondies ont porté sur les inégalités sociales face à l'enseignement et sur le rôle du système d'enseignement dans le maintien des inégalités sociales. De plus, depuis L. Febvre jusqu'à C. Baudelot et R. Establet, on a insisté sur le manque d'unité de notre système scolaire, sur la dualité de l'enseignement primaire et de l'enseignement secondaire, soit en référence à l'idéal démocratique d'une école unique, soit en référence à l'analyse marxiste de la division des sociétés capitalistes en (tendanciellement) deux classes antagonistes. Mais d'abord on ne peut plus parler de dualité aujourd'hui comme on en parlait avant la seconde guerre mondiale, à une époque où les lycéens ne passaient pas par la communale et où les élèves de l'école primaire n'accédaient, sauf brillantes exceptions, qu'à l'école primaire supérieure. De plus, les auteurs de L'École capitaliste en France, après avoir posé l'existence de deux réseaux (primaire-professionnel et secondaire-supérieur) de scolarisation, doivent reconnaître qu'investie d'un double rôle « l'école primaire divise », c'est-à-dire ventile les élèves entre les deux réseaux ; ils nous montrent la même inculcation idéologique – sous des formes différentes – à l'œuvre dans toute l'école ; enfin ils ont quelque mal à différencier les méthodes pédagogiques des deux réseaux. Si l'on ajoute qu'il fut une époque où la distinction entre petites écoles et collèges paraît avoir été assez floue, que selon certains historiens enfants de paysans et de bourgeois se côtoyaient sur les mêmes bancs au moins jusqu'au XIXe siècle, et qu'aujourd'hui comme hier les problèmes de réformes pédagogiques affectent primaire et secondaire, il faut admettre que la question de l’unité et de la diversité de l'école n'est pas simple.

Extrait de l'introduction

Disciplines

PRESSES UNIVERSITAIRES DE LYON,
Université Lumière Lyon 2 - 86, rue Pasteur - 69365 LYON CEDEX 07
tél. : 04 78 69 76 52 - fax : 04 78 69 76 51