56 pages / 11 x 18 cm / 2010 / 14, 00 
ISBN-13 : 978-2-8406-6384-3

La Double Perspective

La science arabe et l'art de la Renaissance

De :
Hans Belting

La plus célèbre invention de la Renaissance, la perspective picturale, emprunta sa dénomination comme la théorie mathématique de la vision au « Livre de l'optique » (Kitab al-Manazir) d'Ibn Al-Haitham, connu aussi sous le nom d'Alhazen. Dans sa traduction latine du XIIIe siècle, le titre du traité arabe était «Perspectiva» ou «De Aspectibus», et fut conservé jusqu'à ce que Frédéric Risner le remplace par « Optique », terme d'origine grecque, dans la première édition imprimée de 1567. Dès lors, cette préhistoire étonnante sombra dans l'oubli, tant du fait de la nouvelle dénomination de la discipline traitant de la théorie visuelle, qu'en raison des progrès que la discipline réalisa à l'ère de Descartes et de Kepler, progrès pourtant dus, il est vrai, à une réévaluation des résultats et des méthodes d'Alhazen.

Historien de l'art, spécialiste de l'anthropologie de l'art et de la théorie des médias, Hans Belting (né à Andernach, Allemagne, en 1935), titulaire de la chaire européenne du Collège de France en 2002-2003, est professeur honoraire à l'université de Heidelberg, directeur du Centre international de recherche en sciences de la culture de Vienne, membre de l'Académie des sciences de Heidelberg.

> Un podcast de la conférence consacrée à La Double perspective est consultable en ligne ici.

Autre discipline

Collection

PRESSES UNIVERSITAIRES DE LYON,
Université Lumière Lyon 2 - 86, rue Pasteur - 69365 LYON CEDEX 07
tél. : 04 78 69 76 52 - fax : 04 78 69 76 51