274 pages / 15,5 x 24 cm / 2013 / 23, 00 
ISBN-13 : 978-2-7297-0866-5

La Prose de Samuel Beckett

Configuration et progression discursives

Dirigé par :
Julien Piat
Philippe Wahl

« Trouver une forme qui accommode le désordre, telle est aujourd’hui la tâche de l’artiste. »

La formule de Samuel Beckett sert de ligne directrice à cette réflexion collective sur la prose narrative de l’écrivain, attentive à l’évolution de sa poétique. Prenant acte de la résistance des textes à la lecture, l’étude décrit leur organisation par la combinaison de deux ressorts fondamentaux : les opérations de configuration, qui conditionnent l’appréhension de faits de style liant texture et structure ; un mode de progression fortement thématisé, impliquant l’énonciation elle-même dans une tension entre obligation et « empêchement ». Cette dialectique de la forme et du mouvement participe du rythme gouvernant le déploiement du discours.
L’analyse textuelle appliquée à différents paliers, selon divers paramètres linguistiques, permet de cerner les conditions paradoxales de la représentation, qui mettent en question le statut du sujet, l’imaginaire de la langue, les codes littéraires. Au-delà des effets de confusion, voire d’obscurité, le discours fait participer le lecteur aux jeux du langage, exploitant la palette de l’humour et de l’ironie. Le rôle croissant de l’imagination et de la perception dans la scénographie du processus d’écriture, l’évolution vers une syntaxe de la « bribe » confirment la pertinence de perspectives intersémiotiques (théâtre, peinture, musique) pour rendre compte d’une expérience esthétique toujours plus exigeante.

Julien Piat est maître de conférences en langue et stylistique françaises à l’Université Stendhal-Grenoble 3. Il a publié L’Expérimentation syntaxique dans l’écriture du Nouveau Roman (Beckett, Pinget, Simon) (Honoré Champion, 2011) et a dirigé divers ouvrages, dont La Langue littéraire. Une histoire de la prose en France de Gustave Flaubert à Claude Simon (en collaboration avec Gilles Philippe, Fayard, 2009).

Philippe Wahl est maître de conférences en langue et stylistique françaises à l’Université Lumière Lyon 2. Directeur de la collection « Textes & Langue », il a dirigé plusieurs ouvrages aux Presses universitaires de Lyon : Lire Calet (1999), Nathalie Sarraute. Du tropisme à la phrase (en collaboration avec Agnès Fontvieille, 2003), La Syllepse, figure stylistique (en collaboration avec Yannick Chevalier, 2006).


Table des matières +

Présentation
(Julien Piat & Philippe Wahl)

Textualisation
I. Syntaxe et textualité

  • La phrase et le texte (Georges Molinié)
  • « Seul » : syntaxe de la sommation dans Compagnie (Franck Neveu)
  • De la fragmentation syntaxique dans la prose tardive de Beckett (Ann Banfield)

II. Narration et fiction

  • L’indifférence méthodique : fragments d’une poétique énonciative dans Molloy (Sophie Milcent-Lawson)
  • « L’emploi de la deuxième personne est le fait de la voix. Celui de la troisième celui de l’autre. » Les enjeux communicationnels des derniers textes de Beckett (Julien Piat)

Énonciation
I. Postures d’énonciation

  • L’oralité dans Malone meurt (Anne-Claire Gignoux)
  • La voix qui s’exclame : modalité exclamative et affirmation de soi dans la trilogie de Beckett (Georges Mathieu)
  • Allocution et ethos dans Molloy (Jürgen Siess)
  • Molloy et les ombres chinoises de la philosophie (Jean-François Louette)

II. Figures réflexives

  • Le vif du dire dans Malone meurt (Denis Vigier)
  • Le grand écart, figure paradoxale de la cohérence dans Malone meurt (Catherine Rannoux)
  • Réduplication et progression discursive dans la prose beckettienne (Marie-Albane Watine)
  • Locutions stéréotypées et défigement dans L’Innommable (Pascale Mounier)

Composition
I. Combinaisons verbales et représentation

  • Configurations de la syntaxe corporelle et progressions métadiscursives.
    Pour un « inventaire de mes biens et possessions » (Yannick Chevalier)
  • La ronde syntaxique du verbe (Agnès Fontvieille-Cordani)
  • Combinaisons verbales et vérités relatives (Philippe Wahl)

II. Rythme et sens

  • La « ritournelle » beckettienne, entre présence et absence virgulaires (Karine Germoni)
  • De « signes sans sens » à « peut-être un sens » : configuration et progression textuelles dans Bing (Carla Taban)
  • « Words and Music » : Structures musicales, schémas phrastiques et dispositifs textuels dans les récits de Samuel Beckett (Lionel Verdier)

Autre discipline

Collection

PRESSES UNIVERSITAIRES DE LYON,
Université Lumière Lyon 2 - 86, rue Pasteur - 69365 LYON CEDEX 07
tél. : 04 78 69 76 52 - fax : 04 78 69 76 51