Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

Le Roannais et le Haut-Beaujolais

Un espace à l'écart des métropoles

Code EAN13 : 9782729700089

Auteur : Jean-Pierre Houssel


   Indisponible
Introduction La région ne paraît pas avoir de cohésion interne : elle comprend la région urbaine de Roanne et l'Est des monts du Beaujolais qui est tourné vers Lyon. Mais ces deux secteurs présentent une incontestable solidarité d'intérêts, fondée sur les genres de vie d'hier dominés par l'interprétation de l'agriculture et de l'industrie textile, et sur les difficultés d'adaptation d'une économie traditionnelle placée à l'écart des grands foyers de développement. La zone d'influence que Roanne s'est constituée au moment de l'essor de l'industrie du coton à la fin du XIXe siècle, correspond au bassin-versant de la Loire au nord du seuil de Neulise, compris entre les monts de la Madeleine à l'ouest et, à l'est, la ligne de partage des eaux entre l'Atlantique et la Méditerranée qui court dans les monts du Beaujolais. C'est là que dès le XVIe siècle, les négociants lyonnais ont substitué le système manufacturier au travail domestique des étoffes, ce qui a rendu possible la subsistance de fortes densités que l'agriculture ne pouvait assurer. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, l'industrie s'est mécanisée et s'est étendue de la montagne aux villes de la plaine, Roanne et secondairement Charlieu. Les tours de main acquis de longue date, le sens des affaires de paysans ou d'artisans promus capitaines d'industrie ont maintenu jusqu'à la crise du tissage de 1965 la vitalité de l'économie traditionnelle. On comprend que nous entendons ce terme par opposition à l'économie moderne, caractérisée à la fois par l'agriculture d'entreprise, les formes les plus évoluées de la seconde révolution industrielle, la prépondérance du secteur tertiaire. En fait l'économie traditionnelle se survivait à elle-même. La population avait diminué de 20% depuis le maximum de 1896 et cessé d'augmenter à partir de 1866, année antérieure à la mécanisation. Mais les difficultés n'étaient pas perçues comme insurmontables, car le tissage du coton et de la soie, dispersé dans le moindre hameau grâce au métiers à domicile, renaissait après chaque crise cyclique. En 1965, il faut bien se rendre à l'évidence que les affaires les mieux assises, celles auxquelles les habitants lient leur prospérité, ferment, que le bruit des métiers déserte la campagne, qu'on assiste à une crise structurelle, à la fin d'un âge. Notre région est confrontée à l'économie moderne dans de mauvaises conditions. Elle est à l'écart des métropoles bien placées au carrefour des grandes voies de communications, comme la région parisienne et les bouches du Rhin, pour ne considérer que l'Europe occidentale. Isolée et compartimentée par le relief, elle ne peut guère profiter en dépit de la proximité de l'agglomération lyonnaise, des activités que ces grands foyers de développement essaiment dans les plaines et les vallées qui les entourent. Elle fait partie de la "province".
  • Code EAN13
    9782729700089
  • Auteurs
  • Collection
    Hors collection histoire
  • Genre
    Histoire - Hors collection - Histoire
  • Date de parution
    01/01/1978
  • Nombre de pages
    287 pages
  • Description du format
    Version Papier
  • Hauteur
    295 mm
  • Largeur
    210 mm
Aucune actualité liée

Dans la même collection - Voir tous